Notice: Undefined variable: browserLang in /data/htdocs/hebergementweb/sites/imagemed.univ-rennes1.fr/config.php on line 38

Onglet "Results" dans MRQuantif : affichage des résultats


Cet écran affiche si possible un graphe représentant les courbes de décroissance du signal. Dans le bandeau de gauche on peut sélectionner des paramètres influençant les résultats affichés dans cette section mais aussi dans la section text suivante. Il s'agit surtout de la série sélectionnée (si plusieurs séries sont disponibles), de l'unité de conversion pour la concentration en fer, et des méthodes de calcul. En parallèle le compte-rendu est copié dans le presse-papier de l'ordinateur prêt à être collé dans un compte-rendu du logiciel RIS selon les paramètres définis.

Le graphique central

Cette zone affiche potentiellement un graphe si au moins une séquence multiéchos a été sélectionnée. Il montre la décroissance du signal IRM en fonction du temps d'écho (TE) exprimé en millisecondes mais aussi, entre parenthèses) en nombre de phase.

On y trouve, suivant les informations disponibles :

  • les points mesurés du signal du foie, du muscle, de la rate... aux différentes valeurs des temps d'écho. Pour le foie, la couleur des points change en bleu, vert ou noir suivant qu'ils sont considérés, respectivement, comme proches de la phase, de l'opposition de phase ou intermédiaires.
  • une courbe orange de décroissance calculée du signal hépatique :
    • soit de préférence en utilisant l'information du signal complexe, si on a choisi au moins un pic (3 par défaut) dans la section configuration. Elle ondule donc en cas de stéatose.
    • soit utilisant la valeur du T2* basic calculé à partir de tous les points hépatiques.
  • une courbe bleue de décroissance du signal hépatique selon le T2* in calculé à partir des points en-phase.
  • une courbe verte de décroissance du signal hépatique selon le T2* out calculé à partir des points en-phase.
  • une courbe marron clair de décroissance du signal musculaire selon le T2* basic calculé à partir de tous les points musculaires.
  • une courbe violette de décroissance du signal splénique selon le T2* basic calculé à partir de tous les points spléniques.
  • les valeurs des T2* obtenus dans le coin supérieur droit.
  • et en bas du graphique, la ligne grise de base du bruit de fond avec la valeur moyenne du signal mesuré par toutes les ROIs correspondantes ou le calcul de l'offset via le calcul du T2* offset.

Le bandeau de droite

La sélection de la série

Si plusieurs séquences multiéchos sont sélectionnées le logiciel détermine la séquence optimale en tenant compte des paramètres d'acquisition. Il choisira de préférence une séquence avec un TR proche de 120 ms, un FA proche de 20°, des TEs multiples si possible de 1.2ms, une antenne Body ... Les différentes séquences (y compris la séquence considérée comme optimale) peuvent être choisies par un menu déroulant.

Le choix d'une série modifie la courbe mais aussi les valeurs des résultats et potentiellement le compte-rendu.

Les options

C'est une partie très importante du logiciel. Les différentes options disponibles influencent la valeur des résultats :

  • LIC unit : vous pouvez choisir d'utiliser l'unité d'expression de la concentration hépatique en fer par gramme de foie (en poids sec) en sélectionnant soit les µmol/g si vous travaillez avec des hépatologues ou les mg/g si vous travaillez avec des hématologues. Il y a un facteur 18 entre ces deux valeurs : 1 mg/g = 18 µmol/g. Ceci explique que la limite supérieure de la normale fixée initiallement à 2 mg/g soit également de 36 µmol/g.
  • T2* : le logiciel propose différentes méthodes de calcul du T2* (uniquement pour le foie) :
    • T2* optimal : le logiciel choisi le T2* qui lui semble optimal en prenant en compte les valeurs obtenues et le coefficient de corrélation aux points utilisés.
    • T2* basic : c'est le calcul du T2* en prenant tous les points du foie, sans tenir compte de la phase et sans tenir compte d'un éventuel bruit de fond mesuré ou calculé. On comprend que la mesure puisse être perturbée par la présence de graisse ou faussée en cas d'effondrement important du signal.
    • T2* offset : c'est la même chose mais en considérant qu'il y a un offset correspondant au bruit de fond. Cette inconnue est calculée par la formule. En pratique la valeur d'offset obtenue est parfois fausse et très éloignée de la valeur mesurée du bruit de fond.
    • T2* in : c'est le calcul du T2* basic mais en prenant uniquement les points du foie proche de la phase.
    • T2* out : c'est le calcul du T2* basic mais en prenant uniquement les points du foie proche de l'opposition de phase.
    • T2* subtraction : c'est la même chose que le T2* basic mais en soustrayant au signal du foie celui du bruit de fond (calculé par offset ou mesuré). Cette méthode entraine souvent une minoration du T2*.
    • T2* truncation : c'est la même chose que le T2* basic mais en s'arrêtant de prendre en compte les points du signal hépatique à partir du premier point qui est égal ou inférieur au bruit de fond. C'est certainement la méthode la plus logique mais elle peut aussi être prise en défaut si le signal est effondré.
    • T2* extrapolation : c'est la même chose que le T2* truncation mais en ajoutant des points fictifs adapté à la forme de la courbe (idée personnelle non encore évaluée).

  • LIC T2* : le logiciel permet de choisir la formule de conversion qui donne la concentration hépatique en fer (CHF ou LIC en anglais) à partir du T2* ou R2* (T2*=1/R2* et inversement). A 1,5T, il y a plusieurs références publiées donnant des résultats un peu différents (Garbowski 2014, Henninger et Wood). Si vous travaillez avec une formule vous pouvez la sélectionner, sinon par défaut et de façon recommandée pour l'instant choisissez plutôt celle de Garbowski. A 3T, il n'y a qu'une seule référence.

  • LIC SIR : le logiciel permet également de choisir l'algorithme de calcul de la concentration hépatique en fer (CHF ou LIC en anglais) à partir du rapport foie sur muscle. A 1,5T, il y a deux références publiées donnant des résultats un différents (Alustiza et Gandon). Si vous travaillez avec une formule vous pouvez la sélectionner, sinon par défaut et de façon recommandée pour l'instant choisissez plutôt celle d'Alustiza. En effet la méthode que nous proposons majore sans doute les surcharges en fer moyennes. A 3T, il n'y a qu'une seule référence.

  • Select : enfin il est possible de définir si l'on souhaite prioriser une des deux méthodes, T2* ou SIR, ou si le système doit prendre en compte le T2* en priorité et utiliser la méthode SIR si le T2* mesuré est trop court par rapport au TE le plus court utilisé (T2*<2 TE min) ou encore si la corrélation entre la courbe du T2* et avec le signal mesuré n'est pas assez élevée (r2<0,8).

Les résultats sélectionnés

Dans la zone sous-jacente les résultats sélectionnés donnent la concentration hépatique en fer (LIC), la fraction graisseuse hépatique (FF) et aussi la concentration splénique en fer (LIC) ou d'autres résultats par organe si une ROI leur a été attribuée.

Les résultats détaillés

Enfin il est possible de consulter les résultats détaillés par organe en ouvrant le bloc correspondant. Devant chaque valeur est placé une puce de couleur : verte si le résultat est recevable, orange s'il est plus incertain ou rouge s'il est probablement erroné ou si la méthode n'est pas adaptée.